Portail de François Jortay

Créateur de la lasagne mystique

Changement d'heure : une pratique atlantiste...

email Facebook Twitter
Màj : 3 nov. 2022   –   # pages : 1 [?]

changement-heure-logo.jpg

Le changement d'heure consiste à reculer d'une heure fin octobre (passage à l'heure d'hiver), et avancer d'une heure fin mars (passage à l'heure d'été).

Le changement d'heure a été appliqué durant les deux guerres mondiales, puis a connu une longue période d'application dans la plupart des pays, suite au choc pétrolier de 1973-1974.

Analyse
scientifique

Des études ont cependant mis en doute l'efficacité du changement d'heure pour économiser l'énergie [exemple], alors que d'autre part ses effets disruptifs sur notre "horloge biologique" [source] posent de sérieux problèmes de santé publique [source]. Le ratio coût-avantages du changement d'heure ne serait donc pas favorable.

Analyse
politique

Comme l'illustre le planisphère ci-dessous, le changement d'heure n'est aujourd'hui appliqué que par une minorité de pays. Dans l'hémisphère nord : pays membres de l'OTAN (ou politiquement proches : Suisse, Israël,...) ; dans l'hémisphère sud : Chili, Paraguay, Australie, Nouvelle Zélande. On peut ainsi se demander si des considérations d'ordre militaire ne déterminent pas cette situation.

Pays appliquant le changement d'heure

changement-heure.jpg

• Gris clair : abandonné
• Gris foncé : jamais appliqué (NB : généralement des pays proches de l'équateur)
Source

Dans le cas des pays de l'UE, l'incapacité à abandonner le changement d'heure illustre la faible résilience du modèle supra-national (c-à-d fédéraliste plutôt que confédéraliste) : englués dans une idéologie anti-souverainiste, les pays européens n'arrivent pas à adapter individuellement leurs politiques aux nouvelles informations que constituent les études scientifiques mentionnées supra.

On notera enfin un parallèle flagrant entre l'application du changement d'heure et le climato-epidémisme : en inversant la définition du principe de précaution [approfondir], des experts ont engagé la communauté internationale dans une voie nuisible. Cette propension des experts à sous-performer relativement à l'intelligence collective a pourtant été documentée et analysée (cf. democratiedirecte.net/intelligence-collective#emergence).

FJ
COMMENTAIRES

0 commentaires.


Laisser un commentaire



Contact

jortay.net
menu.jpg

Une publication de François Jortay

top-of-page.png