Portail de François Jortay

Travailleur libre

Israël : condamné à disparaître ?

email Facebook Twitter
Màj : 17 mar. 2022   –   # pages : 1 [?]

Amnesty International (AI) a publié en janvier 2022 un rapport intitulé "L’apartheid israélien envers le peuple Palestinien : un système cruel de domination et un crime contre l'humanité". Ce rapport est inhabituellement critique envers le régime sioniste, accusé de « ségrégation territoriale et restrictions de déplacement, saisies massives de biens fonciers et immobiliers, expulsions forcées, détentions arbitraires, tortures, homicides illégaux ... » [1].

N.B. Rappelons, encore et toujours, que le régime sioniste – qui usurpe le nom d'Israël depuis 1947 – ne représente ni les juifs, ni le judaïsme. Ainsi de nombreux juifs, laïques ou orthodoxes, sont farouchement antisionistes.

israel-colonialisme-apartheid2.jpg

Des femmes bédouines assises à côté des ruines de leurs maisons, à Umm Al-Hiran, déser du Négec, Israël © Faiz Abu Rmeleh.

Or Amnesty International est une ONG de propagande atlantiste [2], habituellement connue pour minimiser la réalité du régime colonialiste et d'apartheid qu'est Israël [3]. Ce changement d'intonation est-il le signe de bouleversements géopolitiques majeurs ?

Rien n'est moins sûr car les conclusions propositionnelles d'AI évitent à nouveau de souligner l'impossibilité logique pour un régime colonialiste de ne pas s'enfoncer toujours plus dans l'apartheid. Cette forme de négationnisme – sous couvert de sens critique apparent – permet à l'ONG atlantiste de ne pas devoir en conclure que la solution rationnelle est la dissolution d'Israël, et l'intégration de l'ex-population israélienne dans la Palestine de 1947.

Cependant la conscience de cette réalité se propage au sein même de la population israélienne, de sorte que le sabordage du régime sioniste par les israéliens est une voie possible vers la "solution à un État", dont la Constitution stipulerait que la citoyenneté est indépendante des convictions ethnico-religieuses. À cet égard j'invite les musulmans et les juifs habitant sur le territoire de la Palestine de 1947 à rejoindre la Konfédération.

[1] Présentation - Résumé - Rapport (eng).

[2] L'analyse des faits historiques révèle une forte propension d'AI à "justifier" les agressions atlantistes contre des gouvernements anti-impérialistes. Ce fut notamment le cas avec la Jamahiriya arabe libyenne et la Syrie.

[3] AI n'est qu'un parmi de nombreux autres vecteurs de propagande sioniste, comme par exemple le Concours Eurovision de la chanson, dont un des pays participants est ... Israël, ce qui participe évidemment à la normalisation culturelle du régime sioniste.

Contact

jortay.net
menu.jpg

Une publication de François Jortay

top-of-page.png