Portail de François Jortay

Inventeur de la lasagne mystique

L'UE sous la botte de Washington ?

email Facebook Twitter
Màj : 22 sept. 2022   –   # pages : 2 [?]

Voici un dessin publié en septembre 2022 par le journal belge "La Libre". Observez-le attentivement, puis lisez l'analyse qui suit.

propagande-atlantiste.jpg

À gauche le président russe Vladimir Poutine est assis sur les genoux du président chinois Xi Jinping. À droite la présidente européenne Ursula von der Leyen (non élue) se tient debout à côté du président US Joe Biden [source].

Ce dessin est une parfaite illustration d'inversion de la réalité : il n'y a pas de base militaire chinoise en Russie, tandis que des bases US sont installées au Royaume-Uni, en Allemagne, en Belgique, aux Pays-Bas, au Portugal, en Espagne, en Italie, à Chypre, en Hongrie, en Turquie, en Norvège [source].

D'autre part l'histoire montre que la violence de l'impérialisme moderne est bien plus le fait des USA que de tout autre État, comme en attestent nombre d'agressions de pays étrangers par des forces impériales US, dont le Vietnam dans les années 1960, la Yougoslavie dans les années 1990, ou encore la Libye dans les années 2010 (PS : ce pays, qui a aujourd'hui régressé au stade d'économie de l'esclavage, figurait alors en tête des nations africaines dans le classement du développement humain des Nations unies – source p.407).

mai-68.jpg

Émeutes de mai 68.

L'impérialisme US opère également sous des formes clandestines, appelées "révolutions oranges", dont un possible exemple eut lieu en France en mai 68. Septembre 1965 : le général de Gaulle annonce que « au plus tard en 1969 cessera la subordination qualifiée d'intégration qui est prévue par l'OTAN et qui remet notre destin à l'autorité étrangère » [source]. Mai 1968 : un mouvement révolutionnaire apparaît brusquement, qui provoquera la fin politique du Général de Gaulle, alors que la situation économique de la France est pourtant très prospère. La participation de la France à l'OTAN sera rapidement réorganisée, afin de la rendre moins visible.

Revenons enfin à la caricature publiée par le journal belge. Ce type de propagande atlantiste n'est pas propre à la Belgique (où siège l'OTAN) : on l'observe dans tous les médias "d'information" de l'UE. La liberté de la presse est une illusion. Le progrès réside-t-il alors dans l'évolution vers la démocratie directe ?

Articles liés :

Contact

jortay.net
menu.jpg

Une publication de François Jortay

top-of-page.png