fj.jpg

François Jortay est artiste et économiste. Parallèlement à la peinture il mène une réflexion innovante sur le partage des pouvoirs politique (démocratie directe) et financier (allocation universelle). Ce partage est une condition nécessaire au traitement efficace de problématiques induites : chômage, dette publique, environnement, flux migratoires, droits des minorités, droits des femmes, ... Cette page est un portail vers les sites de François.

Peinture

jortay.net/peintures
Voguant entre abstrait et figuratif les créations de François Jortay expriment parfois une discrète critique sociale. Par leur variété elles sont un pied de nez au business modèle selon lequel un artiste doit se définir une niche (sic) sur le « marché du l'art ».

Économie politique

allocation-universelle.net
Typologie des différents courants en matière de revenu de base, et modélisation synthétique, augmentée notamment par l'intégration des travaux de François Roddier sur l'économie thermodynamique, de Bernard Friot sur le salaire à vie, et de Stéphane Laborde sur la théorie relative de la monnaie.

democratiedirecte.net
Méthodologie et stratégie pour concevoir et implémenter collectivement un système gouvernemental de démocratie directe applicable à tous les types de pouvoir (législatif/exécutif/judiciaire) et à tous les niveaux (local/national/international). Repose au niveau institutionnel sur les coopératives publiques, et au niveau technologique sur les réseaux décentralisés et l'intelligence artificielle.

opencoop.world
Réaliser l'AU et la DD par l'économie (approche locale)
Opencoop est un projet de coopérative fournissant aux individus et entreprises, de façon la plus décentralisée possible, un accès via Internet à des applications indispensables pour participer au processus de décision collective, et produire des biens & services : votation par Internet, système monétaire symétrique, intelligence artificielle, ...

tutmondigo.net
Réaliser l'AU et la DD par la politique (approche globale)
Tutmondigo ("mondialisation" en espéranto) est un concept de parti politique transnational et fonctionnant en coopérative de coopératives. Les participants sont groupés par pays en équipes unilingues. Chacun de ces "partis Tutmondigo" est une coopérative. Le but du jeu est d'obtenir le meilleur score aux élections (communales, nationales, européennes, ...), sur base d'un programme commun composé de seulement deux points, mais essentiels : démocratie directe et allocation universelle.