fj.jpg

Artiste et économiste résidant à Bruxelles, François Jortay se définit comme « travailleur à but non lucratif ». Parallèlement à son activité artistique il mène une réflexion théorique et prospective dans les domaines de l'allocation universelle et de la démocratie directe.

Considérant que le capital n'est qu'un moyen (objet) de production, et que seul le travail humain est facteur (agent) de production, Jortay souligne que le développement de la robotisation augmentée par l'intelligence artificielle devrait être l'occasion de compléter, et si nécessaire réduire, le travail capitaliste (très matérialiste et consumériste), en favorisant le développement d'autres formes de travail : familial, associatif, politique (démocratie directe), scientifique (recherche fondamentale), artisanal, artistique, ... Pour ce faire, conclut l'économiste, il importe de créer les conditions – notamment institutionnelles, légales et financières – favorisant la réalisation de ce nouveau paradigme sociétal.

Voici les sites web où François publie ses travaux.

Peinture

jortay.net/peintures
Voguant entre abstrait et figuratif les créations de François Jortay expriment parfois une discrète critique sociale. Elles sont aussi un pied de nez au business modèle selon lequel un artiste doit se définir une niche (sic) sur le « marché du l'art ».

Économie politique

allocation-universelle.net
Typologie des différents courants en matière de revenu de base, et modélisation synthétique, augmentée notamment par l'intégration des travaux de François Roddier sur l'économie thermodynamique, de Bernard Friot sur le salaire à vie, et de Stéphane Laborde sur la théorie relative de la monnaie.

democratiedirecte.net
Méthodologie et stratégie pour concevoir et implémenter collectivement un système gouvernemental de démocratie directe applicable à tous les types d'échelle (locale/nationale/internationale) et de pouvoir (législatif/exécutif/judiciaire). Repose au niveau institutionnel sur les coopératives publiques, et au niveau technologique sur les réseaux décentralisés et l'intelligence artificielle.

tutmondigo.net
Théorie pratique pour un parti politique décentralisé et transnational, organisé sous la forme d'un jeu en réseau. Les participants sont groupés par pays en équipes linguistiques. Le but du jeu est d'obtenir le meilleur score aux élections (communales, nationales, européennes, ...), sur base d'un programme commun composé de seulement deux points mais essentiels : le partage des pouvoirs financier (AU) et politique (DD). In fine, tutmondigo.net revient à poser les fondements, non pas d'un gouvernement mondial, mais d'une future Confédération mondiale des États.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *